• Accueil
  •  :: 
  • Agenda
  •  :: 
  • Festival P’ART’AGE : Mell & King Automatic + Les Chênes Truffiers + Oreilles Synchroniques

Festival P’ART’AGE : Mell & King Automatic + Les Chênes Truffiers + Oreilles Synchroniques

samedi 8 juin 2013 - 20h30

Production COFEAI

Prévente réduit : 7€ / Prévente 10€ / Réduit sur place 7€ / Plein sur place 10€ (Accès à la conférence gratuit)

Ouverture des portes  16H00

Le Festival P’art’age, organisé par le COFEAI, pose la question de l’accessibilité à la musique pour des personnes déficientes auditives, que celles-ci soient musiciennes ou spectatrices.

Au programme de cet événement : la projection du film « Un son sourd », suivie d’une conférence/débat avec Alain Carré et Catherine Martinetti, animée par Hervé Frère, puis à partir de 20H30, une série de concerts accessibles aux personnes déficientes auditives : Les Chênes Truffiers, Oreilles Synchroniques, Mell & King Automatic qui, en plus de leurs concerts respectifs, se réuniront le temps de quelques duos exceptionnels.

Partenaires sur la soirée :
L’Atelier des Traverses
Réseau Musique & Handicap
MESH
Institut des Sourds de la Malgrange
IRTS de Lorraine
COFEAI, cofeai.free.fr
Association des sourds de l’est
L’art ou l’être<br

* Déroulement :

- 16H : Ouverture des portes

- - 16H15 : Projection du film "Un son sourd" de MESH

- - 17h15 : conférence/débat avec Alain Carré et Catherine Martinetti, animée par Hervé Frère.

- 19H15 : Restauration sur le site avec le camion pizza "The Fifty’s Bus"

- - 20h30 CONCERTS : Les Chênes Truffiers + Oreilles Synchroniques + Mell & King Automatic

En détails :

* « Un son sourd » : 2002
Film documentaire de Marie TAVERNIER
Ce témoignage retrace le séjour musical réunissant des musiciens
professionnels, des pédagogues en formation et un groupe d’enfants
déficients auditifs.
Ce film explore la manière dont les déficients auditifs perçoivent la
musique et montre les processus par lesquels les enfants ont, durant ces trois semaines, découvert et apprivoisé des instruments, souvent inhabituels : tambours d’eau, orgue à anklung, balafon triple…
Un Son Sourd témoigne de cette autre perception, cette autre
manière d’entendre et de faire de la musique.
Réalisé par les productions La Lanterne
Durée : 56 min

* Conférence :

Alain CARRÉ
Docteur de l’Université
Membre de l’Université Européenne de l’Enfant
Membre de la Commission Internationale Musique et Médecine
Enseignant en musicothérapie au master de l’Université Européenne de Médecine de Padova
DOMAINE PENTATONIQUE
496 Avenue de la Martinière
73000 CHAMBÉRY-BASSENS

Tel : + 33 (0)4 79 71 97 34
Fax : + 33 (0)4 79 71 97 35
E mail : c.e.m.a.c chez wanadoo.fr
Site Web : www.centre-europeen-musical.com
Facebook : cemac chambery-bassens
YouTube : Je chante avec toi ce soir

Cette conférence-débat démontrera à l’aide d’extraits audios et vidéos, comment la musique, contrairement aux idées reçues, est le son qui est le mieux transmis et le mieux compris par la personne sourde, quel que soit le degré de surdité. Les personnes atteintes de surdité peuvent faire de la musique, la jouer et en inventer, comme n’importe quel entendant. Seule une approche adaptée est nécessaire pour rendre cela possible. Alain Carré, spécialiste de la musique et de la surdité, en témoignera avec beaucoup d’exemples concrets, et Catherine Martinetti, également spécialiste de la musique et de la surdité, parlera de l’autre versant de la thématique : comment protéger et sauvegarder son audition des méfaits des nuisances sonores.
Un débat nécessaire s’engagera sur ces deux pôles.

Les artistes :

Les Chênes Truffiers sont six musiciens aguerris qui s’essayent à distiller un breuvage puissant et sans effets secondaires qu’ils servent sur les routes de Frane et de Navarre. Entre chanson française, matinée d’un peu de rock et de ska, ils partagent leurs énergies et leur bonne humeur sans modération. leurs chansons nous racontent des destins qui oscillent entre déboires, joie et générosité. Assister à un de leurs concerts, fait certes réduire l’espérance de vie mais vous donne envie d’apprécier réellement l’existence. ces artisans du bonheur ont déjà fait leurs armes aux côtés des Caméléons, Mon côté punk, Batignolle, Karpatt et les Hurlements de Léo, avec qui l’essence même de ce qu’est le plaisir prend son sens véritable.

Initié par le duo rock batterie-violon Filiamotsa et Valérie Thiry, professeur à l’Institut des Jeunes Sourds de Jarville La Malgrange, Oreilles Synchroniques fait le pari d’emmener de jeunes sourds non musiciens à l’état de musique.
Souhaitant favoriser la pratique collective et travailler sur le ressenti corporel, affiner les perceptions auditives et favoriser l’expression personnelle de jeunes sourds, les deux membres de Filiamotsa travaillent depuis 5 mois, avec une classe à projet de 6 jeunes de 5ème de l’Institut des Jeunes Sourds de Jarville-La-Malgrange.
Les musiciens, accompagnés des jeunes déficients auditifs, interagissent pour faire vivre une création collective, à travers un dispositif où chacun est acteur de la production sonore globale.

King Automatic puise son inspiration dans le Rocksteady jamaïcain le plus enfumé, le Rhythm‘n’Blues pas net, le Bebop de Mingus et les percussions tribales d’Afrique occidentale pour ne citer là que quelques sources.
Ceci ajoute un intérêt supplémentaire et plus que bienvenu à cette musique sur laquelle nous aimons tous boire, danser et faire des bébés.
Sur scène, il sample claviers, guitare, harmo, maracas, il chante, cogne tambours et caisse claire en assignant de frénétiques coups de cymbales à ses riffs de guitares, créant ainsi un paysage sonique inouï – en fermant les yeux tu jurerais entendre un big band primitif au grand complet, mon pote.
Avec son nouvel album “In The Blue Corner” paru sur Voodoo Rhythm Records, encore plus éclectique que ses deux précédents, il a une fois pour toutes largué les amarres, pris la mer définitivement libéré des entraves et des contraintes Rock ‘n’ Rollesques traditionnelles et son voyage l’a amené dans des contrées étranges et exotiques...

MeLL a inventé un nouveau genre artistique « la chanson décoiffée » : un rock à mèche folle, pas très loin du punk alterno et de la chanson française, aux textes ciselés et incisifs.
« Voitures à pédales » (2005) et « C’est quand qu’on rigole » (2007) la font entrer au Panthéon des auteurs-compositeurs-interprètes qui disent ce qu’ils pensent et qui pensent ce qu’ils disent - tant pis pour ceux que ca dérange.
Son franc-parler et son attitude rentre-dedans séduisent Christian Olivier des Têtes Raides qui n’hésite pas à collaborer le temps de deux albums dont « Western Spaghetti » - produit par Toby Dammit (ex-batteur d’Iggy Pop).
Elle a aussi croisé et recroisé la route de Mano Solo, Sanseverino, Camille, Les Wampas, François Hadji-Lazaro, Calexico, Kid Congo, Charlie Winston, Catherine Ringer, Hubert-Félix Thiéfaine... Ils l’invitent, elle apprend, elle s’inspire.
Son nouvel opus « Relation Cheap » (sortie le 29 avril 2013 chez Artdisto/L’Autre Distribution) a été réalisé avec une nouvelle équipe qui lui permet d’expérimenter l’introspection.
Car c’est en solo avec sa plume et sa guitare électrique qu’elle va cette fois explorer l’amour, l’intimité, les love songs et les slows, le tout branché sur du 220 Volts. L’ombre des sixties plane dans la voix. Les boîtes à rythmes un peu débiles sonnent eighties. L’écriture est désinvolte et la légèreté est dans l’auto dérision et la prise de hauteur.

L’Autre Canal est un Établissement Public de Coopération Culturelle géré par la Ville de Nancy, la Région Grand-Est et le Ministère de la Culture - Direction Régionale des Affaires Culturelles du Grand-Est. Il bénéficie du soutien de la Métropole du Grand Nancy.