Les Nuits de L’Alligator : Hanni El Khatib (US) + Coming Soon (Fr)

vendredi 24 février 2012 - 20H30

Prod.L’Autre Canal

Créé en 2006 par quatre amateurs de musique qui vient de là, qui vient du blues, en partenariat avec
la salle parisienne La Maroquinerie, le festival itinérant Les Nuits de l’Alligator poursuit son périple au
milieu des herbes folles du folk, dans les méandres du blues illicite, au fond du garage, au coeur de la
soul. Des groupes bluesy, roots et successful comme les Black Keys ou les White Stripes sont les
grands arbres qui cachent la forêt, au fond de laquelle le festival les Nuits de l’Alligator chasse
chaque année des artistes passionnants et surprenants, qui ne demandent qu’à être révélés.
Depuis 2006, on aura croisé aux Nuits de l’Alligator plus de 80 artistes, d’horizons et de pays variés :
d’antiques bluesmen, des jeunes pousses anti ?folk, des rockers déviants, des rêveurs impénitents, les
pieds sur terre (celle des musiques roots américaines) et la tête dans les étoiles de nos nuits
sauriennes.
La philosophie du festival n’a jamais changé, toujours aussi vaste, large et ouverte que l’embouchure
du Mississippi : caresser la musique à reblues ?poil, dans le but avoué d’hérisser celui (de poil) de
l’auditeur, et faire de février le mois le plus chaud de l’année. Pas de grosses têtes d’affiches au
programme, mais des surprises, des découvertes, des coups de coeur, qui ont permis d’asseoir la
réputation du festival, et de fidéliser un public de plus en plus mordu par l’Alligator nocturne.
En 2011, le festival a fait le tour de France et réuni 6000 spectateurs. Pour 2012, on ne prend pas les
mêmes mais on recommence avec, dans plus de 25 villes françaises, une nouvelle brochette de
musiciens qui nous bottent (en croco). Bonnes Nuits les petits !

Retrouvez les Nuits de l’Alligator sur Facebook :http://www.facebook.com/nuitsdelalligator

Il est heureux de constater qu’en ce début de 21ème siècle certains musiciens maintiennent allumée la flamme du rock’n’roll originel. Hanni El Khatib est de ceux-là. Fruit d’un métissage palestino-philippin mais réchauffé depuis sa tendre enfance par le soleil californien, ce multi-instrumentiste à la voix lascive est habité par le nectar d’une culture américaine désormais inscrite au patrimoine de l’humanité, celle des Cadillacs aux ailes sculptées, des « Diners » en tôle chromée, des guitares demi-caisse en bois vernis et des heures passées à cruiser sur des boulevards interminables. Mais si la musique d’Hanni El Khatib s’inscrit dans le sillage de légendes intemporelles, de Johnny Cash à Sam Cooke en passant par le King en personne, elle ne s’encombre pas d’une posture trop solennelle ; ici l’esprit est punk et mâtiné d’une irrévérence enthousiasmante. Accompagné des rythmes sauvages d’une simple batterie, Hanni El Khatib joue et chante comme si sa vie ne tenait plus au mince fil qu’une créature fatale au parfum suave pouvait décider de couper sans préavis. Et c’est pour ce genre de choses qu’on ne se lassera jamais d’artiste de cette trempe. A voir donc, non à vivre, et cela sans modération aucune.

Les membres de Coming Soon, dont le fameux Howard Hughes (pas le vrai milliardaire misanthrope vous l’aurez compris) sont originaires d’Annecy mais les milliers de kilomètres qui les séparent de Nashville ou de Memphis n’ont pas suffit à les rendre indifférents aux tonalités si particulières de ce sud profond qui a influencé un siècle de musique moderne. La formation haut-savoyarde restitue parfaitement les meilleurs accents du folk et du rock anglo-saxon en lui insufflant une touche originale, les transportant en quelque sorte depuis les grandes plaines américaines jusqu’aux paysages alpins qui les ont vu grandir. Si la tragédie du train fantôme est encore dans nos mémoires, cette année 2011 est celle qui nous fait prendre conscience de la formidable productivité du groupe, leur dernière proposition de rassembler leurs titres rares et méconnus les inscrivant pour de bon dans la catégorie de ceux, qui tout en s’inspirant des grands, arrivent à tracer leur propre voie.

Achetez vos billets en ligne ici !

Achetez vos places en ligne



Attention : le tarif réduit pour ce spectacle n’est disponible qu’auprès de la billetterie de L’Autre Canal, aux heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 19h à 21h et le mercredi de 14h à 18h et dans la limite des quotas disponibles




- +3€ sur place le soir du concert
- -3€ en prévente à L’Autre Canal avec la carte jeune Nancy culture et pour les titulaires des minima sociaux

L’Autre Canal est un Établissement Public de Coopération Culturelle géré par la Ville de Nancy, la Région Grand-Est et le Ministère de la Culture - Direction Régionale des Affaires Culturelles du Grand-Est. Il bénéficie du soutien de la Métropole du Grand Nancy.