• Accueil
  •  :: 
  • Agenda
  •  :: 
  • Les iNOUïS du Printemps de Bourges

Les iNOUïS du Printemps de Bourges

jeudi 13 décembre 2012 - 20h30

Coproduction Proscenium & L’Autre Canal
Ouverture des portes  20h00
Artistes

Attention, plus de billets en ligne mais une centaine sera disponible au guichet ce soir.

Voici les 5 groupes qui se produiront lors de la finale qui aura lieu le 13 Décembre à L’Autre Canal :

Capture : Pop (Lorraine – 54)
Télémaque : Hip Hop (Lorraine – 57)
Laura Cahen : Chanson (Lorraine – 54)
Natas Loves You : Pop (Luxembourg)
Open Seas : Rock (Luxembourg)
Plus d’infos ci-dessous.

Les invitations gratuites sont à télécharger ici :
http://www.digitick.com/les-inouis-du-printemps-de-bourges-credit-mutuel-concert-l-autre-canal-nancy-13-decembre-2012-css4-autrecanal-pg101-ri1415731.html

• janvier 2013 : Sélection Nationale
• du 23 au 28 avril 2013 : Printemps de Bourges Crédit Mutuel

Renseignements : Proscenium / Jean-Serge Kuhn BP 70006 57151 MARLY CEDEX
Tel : +33 (0)387 321 319 / +33 (0)687 591 319
@ : js chez pro-scenium.fr
www.pro-scenium.fr
www.reseau-printemps.com

Certaines mélodies vous glacent le sang quand d’autres vous réchauffent le
coeur. Capture se pose sur ce juste équilibre, entre aigreur et délicatesse. C’est une voix ample et profonde qui, gorgée de mélancolie, exalte la cold-wave de la dernière décennie. Le déchaînement percussif rend la géométrie des chansons surprenante et imprévisible. Entre guitares scintillantes et claviers synthétiques, les jeunes nancéiens se placent sur une mouvance indé-rock singulière, celle inspirée par Bombay Bicycle Club, Wild Beasts ou encore Zulu Winter. Mais ce qui caractérise Capture, c’est d’abord son insouciance, où chaque instant éveille des sentiments enfouis et entraîne les corps dans une avalanche de notes et de rythmes.
Capture voit le jour au printemps 2011 et passe les huit premiers mois de son existence à écrire et dessiner un univers à son image. La première démo nommée
« Release » sort en Novembre avec les trois titres Lighthouse, Flood et Looking for Gold distribués gratuitement sur Bandcamp. Nous sommes en 2012, le quatuor s’inscrit dans les dispositifs régionaux d’accompagnement avec l’Autre Canal et l’AC2M (Agence Culturelle de Meurthe de Moselle : sélection Meuse tour et 54 tour 2012), une dizaine de concerts s’ensuit. Retour en studio durant l’été : « Where we all belong », le 1er EP auto-produit sort en Septembre 2012, et lance le groupe sur les grandes scènes de la région aux côtés de groupes comme Breton, Sebastien Tellier, Revolver, Yeti Lane ou encore BRNS.

C’est l’automne et son mois d’octobre, qui accueillent Laura Cahen il y a 21 ans à Nancy. Bercée par un environnement familial plus que passionné par la musique, c’est toute petite que la demoiselle apprend violon, piano, puis commence le chant vers 10 ans. À 14 ans, Laura choisit d’apprendre la guitare, pour « s’accompagner autrement ». Elle gratouille, chante et commence à écrire des histoires, des chansons qui parfois ressemblent à des poèmes.
Se découvrant une voix assez haut perchée, une façon à elle de placer les mots et les notes, elle écoute des artistes telles que Camille, Feist, Pauline Croze et manifeste l’envie de monter sur scène avec un répertoire original.
Dans son lycée, elle rencontre Lorette, bassiste. Le duo « Deux Z’elles » voit le jour en 2007 et prend son envol dans un style « folk français et poupon ». Une belle aventure s’ensuit avec la réalisation d’un maxi 5 titres en 2008, des premières parties : Cocoon, Mickey 3D, Féfé et une sélection au concours « CQFD Les Inrockuptibles ». Après une centaine de concerts à travers le Grand Est, le duo féminin reçoit le Prix du Jury du Tremplin de la Chanson 2010, une référence pour la scène musicale Lorraine.
Un bac Arts Plastique en poche, Laura passe une année à la MAI, une école nancéenne des musiques actuelles, y travaille intensément à l’expression de son univers et sort major de sa promotion au début de l’été 2010.
À l’aube de ses vingt printemps, elle décide de se lancer en solo.
Influencée par des artistes de son temps comme Keren Ann, Moriarty ou Emily Loizeau, elle découvre aussi des personnalités qui ont marqué plusieurs générations : Serge Gainsbourg, Billie Hollliday, mais aussi André Breton et Nicolas De Staël.
Elle aime la poésie, le surréalisme et le swing !
Laura compose des chansons folk « quatre saisons », intimistes, mélancoli-souriantes et jazzy. Sa voix acidulée bonbon, douce comme du miel nous parle, nous enivre !
Sur scène, son apparente timidité laisse rapidement place à des musiques réjouissantes et envoûtantes. On peut la savourer seule avec sa guitare dans une ambiance intimiste, ou avec ses musiciens pour que chacun ajoute une couleur supplémentaire à son tableau.
Le joli minois et ses quelques titres, arrangés par un de ses deux frères et enregistrés par l’autre, charment les Editions Wagram. Elle signe un contrat pour son anniversaire.
Elle arrive aujourd’hui à un premier tournant. En février 2012, elle sillonne les routes du Quebec en solo, en quête de nouvelles inspirations. À la recherche d’un public différent...
De retour en France fin février, Laura Cahen nous présente son premier « EP 4 titres » accompagné d’un clip ; une manière de faire patienter son public.
Plus récemment, en mars, Laura Cahen est triplement honorée lors du tremplin Le Mans Cité Chanson en recevant le prix du jury, celui de France Bleu Maine ainsi que Val Cenis. L’été, est marqué par une première tournée CCAS, qui se prolongera pendant l’hiver et l’été 2013. Septembre 2012 quant à lui, est ponctué d’une très belle sélection parmi les artistes du Fair 2013.
Laura Cahen compose actuellement son premier album et prépare une tournée à travers la France. La belle cherche encore un label… !

Natas Loves You est le plus Français des groupes issus du Luxembourg. Ils vivent à Paris où ils y développent un réel engouement, les 5 compères posent une bossa nova psychédélique, où l’esprit de Gainsbourg, Grizzly Bear des 70’s ou même des Beatles règne en maître.
Récit de leur parcours :
C’est en été 2008 que le groupe se forme, et enregistre ses premières maquettes au Luxembourg.
Janvier 2009 enregistrement de l’EP "From Natas With Love" qui donnera deux
titres radio. « Finished Line » et « Desperation of the Summer Solstice » finiront
respectivement numéro 1 et numéro 3 des charts radio durant les mois qui suivront la sortie de l’EP.
Le 28 juin 2009 le groupe joue au festival "Rock a Field" avec des groupes comme
Kings of Leon, Ting Tings, Franz Ferdinand, Razorlight.
Par engagement envers leur musique, et envie d’aller le plus loin possible, le groupe s’installe à Paris en octobre 2009. Ils y trouvent leur nouveau guitariste Joachim. Mars 2010, le groupe intègre leur manager, Tommy GIN, afin de se développer encore plus dans l’univers parisien / français.
C’est alors que les choses commencent à passer à la vitesse supérieure. Avril 2010, Le groupe fait sa première grande date en tête d’affiche au Bus Palladium qui vient alors d’ouvrir.
Mai-Juin 2010, le groupe passe en studio et enregistre son nouvel EP « Paintings » à Ferber puis au studio de la Seine sous la houlette du réalisateur Franck Redlich. De Septembre à Décembre 2010 le groupe part faire plusieurs concerts en France et en Europe et prépare la sortie de son EP.
Pour la release de « Paintings », le groupe et leur manager décident de produire une date à la Maroquinerie qui sera sold out, en Mars 2011.
Eté 2011, les Natas partent dans les Vosges pour enregistrer des maquettes durant un mois.
Hiver 2011 : Des dates (Chez Régine, le Bus encore et toujours), des diffusions
Radio de Gold And Copper (Radio Nova, « La Radio » de Vice).
Et pour début 2012 : Des dates au Luxembourg, à Berlin, Londres.

OPEN SEAS a commencé fin 2009. Les membres, amis depuis des années, sontissus de 2 groupes qui évoluaient en Lorraine. David, João et Quentin sentaient le besoin d’explorer le bon vieux pop-rock mélodique.
Les gars avaient un simple objectif en tête, la mélodie ! Point. Le reste ce n’est
qu’une histoire d’arrangements (pop-rock, acoustique, minimaliste).
Au lieu d’attendre “le” bassiste, OPEN SEAS a décidé de continuer a travailler
sur de nouvelles chansons, un nouvel EP et une scéance acoustique... et des
concerts dans des lieux respectueux tels que la KULTURFABRIK, ENTREPÔT,
CHEZ PAULETTE, ARALUNAIRES, ROCK UM KNUEDLER...

Après avoir fait ses armes en tant que MC et beatmaker au sein de Champloo, TELEMAQUE lance son projet solo au mois de Juin 2011, avec la sortie d’un 1er EP « Groupie » sur le label indépendant Chez.kito.kat Records. Savant mélange d’hip-hop et de musique électronique sur lequel il pose un flow technique et puissant, TELEMAQUE a su se forger un univers particulier et immédiatement reconnaissable ainsi qu’une solide réputation de lyricist exigeant.
Sur scène, il s’entoure de Cadillac, producteur et beatmaker de talent, qui joue tout les morceaux live sur mpc et claviers, conférant aux concerts du groupe une énergie qui lui est propre. La formule fonctionne et permet a TELEMAQUE de se faire remarquer. Tout d’abord en intégrant les sélections du printemps de Bourges.
Grâce a cela, et en a peine un an d’existence, il se voit proposer les 1eres parties de groupes tels que D-Styles, Le klub des loosers ou encore Orelsan, démontrant ainsi qu’il peut assurer des shows a la hauteur d’événements importants.
Ne s’arrêtant pas une seconde, TELEMAQUE sort le 09 juin 2012, toujours Chez.kito.kat Records, son 2eme EP « La Haine Ordinaire » , et ce, un an jour pour jour après la sortie du 1er. Pour l’occasion, une release party est organisée aux Trinitaires de Metz, sa ville natale, devant une salle comble et en compagnie de LA CAUTION.

L’Autre Canal est un Établissement Public de Coopération Culturelle géré par la Ville de Nancy, la Région Grand-Est et le Ministère de la Culture - Direction Régionale des Affaires Culturelles du Grand-Est. Il bénéficie du soutien de la Métropole du Grand Nancy.