Simple Minds (Sco)

lundi 14 juin 2010 - 20H30

Production Label LN

En 2008, les Simple Minds ont célébré leur passé sans quitter l’avenir des yeux. Quelques clics sur Youtube suffisent pour témoigner de l’incroyable succès de leur tournée européenne à guichets fermés à l’occasion de leur 30ème anniversaire.
S’en suit la sortie de « Graffity Soul » en mai 2009, un album de d’une rare instantanéité. De la grande musique pop.
C’est au cœur d’une tournée européenne que Simple Minds, le mythique groupe originaire de Glasgow a choisi de célébrer son 30e anniversaire. Ravissant ses fans en interprétant toute une série d’incontournables comme « Alive And Kicking », mais aussi tous les morceaux de leur petite merveille de 1982, New Gold Dream (81-82-83-84), le groupe préparait le terrain pour la suite...
« On avait envie de chanter notre anniversaire à tue-tête, à condition que notre nouveau disque ait vraiment un son frais et original », explique le leader du groupe Jim Kerr. « On avait envie de faire un disque fort avec des morceaux pop osés ; un disque qui contredise le fait qu’on soit ensemble depuis trois décennies ».
« Graffiti Soul », le 15ème album studio de Simple Minds (mai 2009) relève facilement ce défi, et son single phare « Rockets » est une magnifique cerise sur le gâteau. Un riff de guitare inoubliable, de grands élans d’harmonies vocales et des battements de mains insolites : un véritable trésor de musique pop. Voyager. Partir. Revenir. La grande quête. Ce sont là des thèmes essentiels de « Graffiti Soul ». En témoignent la splendeur spartiate de « Light Travels » (« C’est génial ! Vous avez juste à monter le son de la guitare acoustique ! », a conseillé le légendaire producteur de musique pop Trevor Horn), ou encore la puissance débordante de « Kiss And Fly », un morceau qui montre que le riche baryton Kerr n’a rien perdu de son dynamisme.
« Graffiti Soul » et le succès ininterrompu des Simple Minds sur scène montrent que le groupe n’a rien perdu de son influence. Ce groupe qui a déferlé aux Etats-Unis en 1985 avec son tube « Don’t You (Forget About Me) » et l’album correspondant Once Upon A Time est toujours aussi passionné et engagé.

L’Autre Canal est un Établissement Public de Coopération Culturelle géré par la Ville de Nancy, la Région Grand-Est et le Ministère de la Culture - Direction Régionale des Affaires Culturelles du Grand-Est. Il bénéficie du soutien de la Métropole du Grand Nancy.