Soirée "Ethiopiques" avec Mahmoud Ahmed

samedi 14 juin 2008 - 19H00

Coproduction Ceism - L’Autre Canal | 19h | 12 - 15 - 18 €

Soirée de clotûre spéciale "Ethiopiques"

19:00 • PROJECTION-CONFERENCE (Entrée libre) / "Abyssinie Swing" d’A. Prosaïc et F. Falceto
21:00 • CONCERT / Badume’s Band
22:30 • CONCERT / Mahmoud Ahmed
00:00 • CAFE AZMARI / Etènesh Wassié

Pour sa clôture le festival Ti Piment consacre sa soirée à l’Ethiopie avec la projection du film ‘Abyssinie Swing’ et une conférence de Francis Falceto ; le concert du Badume’s Band mêlera le kan ha diskan des fest noz bretons et le groove entêtant du Swinging Addis (funk éthiopienne), également représenté par l’incontournable Mahmoud Ahmed. Pour finir l’improvisation orale de l’azmari Eténesh Wassie, entre drôlerie débridée et ironie caustique.

Retrouvez tout le programme du Ti Piment festival sur www.tipiment.com
www.myspace.com/festivaltipiment

Achetez vos places en ligne

Une place achetée = une place offerte pour les abonnés de L’Autre Canal.
Une fois votre place achetée au tarif de 12 €, merci de réserver votre place offerte en envoyant un mail à communication chez lautrecanal.fr


Le Badume’s Band se crée en 2004 et se place très vite en tant que véritable passeur de la culture musicale éthiopienne en Occident. Ce groupe atypique originaire de Bretagne, s’est mis en tête de recréer l’atmosphère de l’Addis-Abeba des année 60 et 70, lorsque la capitale africaine tourbillon-nait au son du twist, de la soul et du rythm’n’blues. Les 8 membres de ce combo surprenant ne sont pas des farfelus puisqu’ils accompagnent régulièrement les deux plus grandes stars d’Ethiopie Mahmoud Ahmed et Alèmayèhu Eshèté.

Mahmoud Ahmed est la figure emblématique de l’âge d’or de la musique éthiopienne et du "swinging Addis" dans les années 60, musique née de la rencontre de la soul, du rythm n’blues, du jazz et des rythmes traditionnels éthiopiens issus de la culture azmari. D’abord homme à tout faire d’un des cabarets de la ville où les orchestres officiels venaient se produire, il remplace un jour un chanteur au pied levé. Son aptitude vocale exceptionnelle lui ouvre alors les portes du succès et il intègre "l’Impérial Body Guard" puis " l’Ibex Band".
Alors devenu formidable homme de scène, Mahmoud Ahmed a profondément modernisé la musique éthiopienne, en lui apportant une forme de pop urbaine, sorte de transe électrique et funky qu’il n’était pas coutume d’associer à l’Afrique. Il incarne l’âge d’or de la musique éthiopienne (1969-1978), mais c’est dans les années 80 que sa renommée a explosé en France, avec l’album Erè mèla mèla.

Un duo entre Eténèsh Wassié, véritable chanteuse azmari venue tout droit d’Addis Abeba, et Mathieu Sourisseau, le bassiste/guitariste du Tigre des Platanes (quartet toulousain qui partage la scène avec Eténèsh depuis mai 2007 dans une création ethio-jazz-experience).
Nouvel exercice pour les deux complices, autour du répertoire de chansons azmari traditionnelles qu’Etènésh pratique au quotidien dans son azmaribèt à Datsun Zéfèr, quartier chaud d’Addis Abeba.
"Les yeux mi-clos, Eténèsh se laisse conduire où sa voix éraillée l’emporte (nous emporte), poignante, terrassante, colossale petite soeur de Piaf et Billie Holiday. Mais le registre des déchirures ne saurait la satisfaire, et elle peut tout aussi bien, sans prévenir, précipiter le tempo après une ballade qu’on aurait souhaitée interminable." / Francis Falceto

L’Autre Canal est un Établissement Public de Coopération Culturelle géré par la Ville de Nancy, la Région Grand-Est et le Ministère de la Culture - Direction Régionale des Affaires Culturelles du Grand-Est. Il bénéficie du soutien de la Métropole du Grand Nancy.